lundi 23 février 2009

Rencontre avec Guy GILBERT

Réactions : 
Rencontre avec Guy GILBERT le vendredi 20 février 2009 Église de CASTRIES:
Le hasard n'existe pas et je le vérifie tout les jours, j'avais un rendez-vous à Celleneuve pour mettre une action Jonathan Pierres Vivantes en place (je vous tiendrai informé), un ami me confirme que Guy se produit à CASTRIES ( car c'est un bon, dans la communication, le père GILBERT ), je décommande et nous voila partis pour cette rencontre, j'embarque la petite camera et je taperai l'incruste pour avoir le droit de filmer et partager cette rencontre avec le plus grand nombre à travers le Média Internet.
L'autorisation m'est accordée très rapidement par l'équipe de Guy, je donne un coup de main à Guy ( vu ma proximité ) pour le monter sur l'estrade ( il s'est cassé la jambe à Noël dernier ) et me voilà derrière la camera.
Pourquoi intégrer cette vidéo sur le Blog des " Authentiques " ? Celle-ci vous en dira plus qu'un long discours. Mille excuses pour le son, mais l'église devrait investir dans sa qualité de sonorisation, c'est un conseil de com. Car même sans passer par une vidéo certaines personnes de l'assistance ont trouvé la qualité sono un peu légère, car de belles paroles de paix et d'amour, ont, elles aussi besoin de qualité .


Pour le reste, cette phrase et vidéo résument assez bien l'esprit de Guy :
Son combat:

Le combat continue pour sauver des vies et mettre debout des jeunes.

Notre vidéo:

Pour notre équipe, cette même phrase peut s'appliquer aux Allocataires du RMI et aux parents-brisés dont un enfant est passé sur l'Autre Rive.

Totalité de la vidéo ici
Les Florilèges

Maintenant, il nous reste, comme convenu, de rendre visite à Guy GILBERT et son équipe à la Bergerie du FAUCON dans les Alpes de Hautes Provence, afin de faire comme plus de 90 associations qui nous précédées, s'inspirer de leur pratique éducative.
  • On y pratique là-bas la zoothérapie ! 300 petites et grosses bêtes ont vu passer Solenne et Bebeck…du lama à l’autruche en passant par les sangliers, les paons, les kangourous et les daims !
C’est en fait l’essentiel de « l’étape éducative » de ces jeunes durant leur séjour à la Bergerie de Faucon (1 an et plus parfois). Je cite les paroles du père Guy Gilbert : « Ce troupeau contrasté nécessite soins, élevage, nourriture et apprivoisement. Nos jeunes s’investissent dans les animaux à corps perdu. L’expérience, qui n’a pas vieilli d’un poil depuis 24 ans, nous indique que l’intégration sociale peut passer par la bête avec ce type de jeunes multirécidivistes. »
Le site de Guy GILBERT

vendredi 20 février 2009

Les arbres fruitiers de Laurent

Réactions : 
Laurent, nous parle de son approche de la culture des arbres fruitiers en Garrigue Héraultaise, il nous présente quelques uns de ses animaux ( moutons, ânes...) et nous présente son expérience toilettes sèches, il nous invite à faire une autre visite, durant laquelle il développera son expérience.
Prochainement sur nos Blogs : Midi-Libre
ou Nouvel Obs

L'eau en Garrigues et Laurent et sa Mare

Réactions : 
Laurent CAZAL, nous donne son point de vue sur ses solutions aux problème de l'eau dans sa garrigue.

jeudi 19 février 2009

Garrigue Vivante

Réactions : 
Laurent CAZAL de la Ferme : Les Blaquières à 34570 PIGNAN et créateur de l'association Garrigue Vivante.

Premier interview : Il nous présente son approche globale du reboisement de sa Garrigue avec des Cormiers (Le bois du cormier, particulièrement dur, était utilisé pour faire des règles et est toujours apprécié en ébénisterie) ,des Cèdres du Liban (Le cèdre du Liban est originaire du Moyen-Orient : ceux là, sont originaires de Turquie), des Micocoulier (Tandis que son bois convient parfaitement à la confection de manches doutils, ses branches remarquablement souples fournissent un matériau particulièrement adapté à la fabrication de manches de fouets, sticks, cannes et cravaches. Pour cet emploi, l'arbre est arrosé pour en accélérer la croissance. Les branches sont fendues pour n'en conserver que le pourtour dont les lamelles sont encore assouplies à la vapeur avant d'être tressées.Le feuillage pouvait servir de fourrage et la racine autrefois fournissait une teinture jaune. ), des Érables de Montpellier ( Il pousse dans les garrigues, où il est souvent associé au chêne vert. En automne, ses feuilles prennent des teintes rouges qui le rendent très spectaculaire. L'arbre peut vivre jusqu'à 120 ans ). et son cyprès Florentin ( a ne pas confondre avec le Cyprès Méditerranéen).


Deuxième interview :Ses plantations de Chênes blancs ( Le chêne blanc (Quercus alba) mesure en général une trentaine de mètres, le plus grand connu atteint les 44 mètres de hauteur. Certains specimen vivent plus de 500 ans, mais grosses difficultés à l'implanter en garrigue) et son attachement aux Cades (Le genévrier méridional le genévrier cade le seul de son espèce comestible,tout du moins en France).


Troisième interview : Acidification des sols ( La position de Laurent sur le besoin d'acidification des sols Calcaires du Languedoc) , et particularité génétique du Cyprès de TASSILI ( Le cyprès du Tassili ou cyprès de Duprez (Cupressus dupreziana), est un arbre de la famille des Cupressacées, originaire du Sahara.Cet arbre est considéré comme une espèce en danger de disparition et figure dans la liste rouge de l'UICN ).

dimanche 15 février 2009

Rapport Cour des Compte 2009 - Risque Grand Feu

Réactions : 
Le rapport 2009 de la Cour des Comptes " L’Etat face à la gestion des risques
naturels : feux de forêt et inondations" :


Le nombre et l’ampleur des catastrophes naturelles ainsi que leurs conséquences économiques et sociales s’accroissent à l’échelle mondiale, de même que la sensibilité de la société face à des risques qui menacent la sécurité des personnes et l’environnement.
Les perspectives de changement climatique liées à l’accroissement des gaz à effet de serre devraient augmenter la probabilité et l’intensité de ces catastrophes. Dans un contexte de dynamisme démographique, de vieillissement de la population et de concentration de la richesse
économique, l’urbanisation devrait se poursuivre en France, renforçant la vulnérabilité aux catastrophes naturelles et leurs conséquences financières.
Parmi les risques naturels, les feux de forêt risques les plus sensibles, en particulier en zone méditerranéenne259. Ces régions ont connu depuis une décennie plusieurs catastrophes, en particulier les feux de forêt de l’été 2003 et en particulier en Languedoc Roussillon.
La volonté du législateur d’améliorer le système de sécurité civile, doit donc s’accompagner d’un souci constant de veiller à l’efficacité et à la maîtrise des dépenses qui atteignent près de 300 M€ pour les feux de forêt et les inondations.

Les constats :
A - Une coordination et un suivi par les services de l’Etat encore insuffisants
1 - Un dispositif mal coordonné
2 - Un suivi insuffisant des leçons des catastrophes
B - Des moyens budgétaires mal connus et mal évalués
1 - Des procédures budgétaires complexes et confuses
2 - Les limites de la connaissance complète et détaillée des dépenses publiques
3 - L’absence d’une mesure complète des conséquences socioéconomiques par risques

II - La prévention
A- Les limites des interventions en amont des risques
Certaines politiques agricoles, comme celles visant à valoriser la forêt, ou bien les règles d’utilisation des sols peuvent induire des effets sur la prévention.
La surface de la forêt méditerranéenne représente 9 % de celle de métropole, mais les prélèvements y stagnent à 2 % de la récolte nationale, alors que la filière bois connaît un regain.
B - Les retards et les insuffisances des règles d’utilisation des sols
La loi du 2 février 1995 impose, dans les communes soumises aux risques naturels, l’élaboration de plans de prévention des risques naturels (PPRN). Ces PPRN se déclinent en plans de prévention des risques d’incendies de forêt (PPRIF).
1 - S’agissant des feux de forêt : Aucune décision significative n’a été prise depuis 2003 pour régler cette question.
C - Les lenteurs des travaux de prévention
2 - S’agissant des feux de forêt : Les dépenses ont été concentrées sur les actions de court terme, par exemple la surveillance des massifs et le contrôle des obligations réglementaires de débroussaillement (paiement par l’Etat de journées d’agents assermentés à l’ONF), au détriment de projets plus structurants à plus long terme (par exemple de formation et de sensibilisation du grand public).

III - La gestion de crise à parfaire
Le dispositif de gestion de crise s’est sensiblement amélioré de façon continue depuis quelques années.
A - Des moyens financiers en forte augmentation
Les crédits consacrés aux feux de forêt au sein de cette mission sont passés de 62 M€ en 2005 à 103 M€ en 2007 (99 M€ en 2006). Ces évolutions contrastent avec la stabilisation des montants de crédits observée pour la prévention des feux de forêt dans d’autres missions du budget général.
C - Prévisions et alerte encore améliorables
Dans ce chapitre nous avons relevé :
2 - Les dispositifs d’alerte / Le dispositif d’alerte en matière de feux de forêt est hétérogène.
3 - Le déploiement des moyens humains sur le terrain / A la différence de l’alerte sur les inondations, largement automatisée, celle sur les feux de forêt appelle une présence humaine durant toute la saison des feux, pour surveiller, informer,contrôler et agir en première intervention.

CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS
* Pour la prévention des feux de forêt
- Tirer un meilleur parti économique de la forêt méditerranéenne et y aménager davantage de coupures agricoles.
- Accélérer l’instruction et la publication des plans de prévention des risques d’incendie de forêt dans les communes les plus sensibles, ainsi que des plans départementaux de protection contre ces incendies.
- Systématiser la diffusion par les préfets des cartes de danger normalisées.
- Mieux veiller au respect des obligations de débroussaillement par les propriétaires des infrastructures d’équipement et les personnes privées en infligeant des pénalités financières en cas de défaillance.
- Améliorer la couverture et la fiabilité du réseau d’observation des feux de forêt géré par Météo-France.

Le rapport complet au format pdf ici

Informations qui nous semblent complémentaires:

Evaluation des Risque en Languedoc par la Région.
Information par la Préfectures.

vendredi 13 février 2009

Cheval de Travail ( Attelage )

Réactions : 
Remerciements à Jean CLOPES et à Yves de CAVEL pour leurs accueils et leurs partages d'expériences.
Le rôle du cheval de Trait ( Camargue ) dans la modernité et dans l'Agriculture d'aujourd'hui.
La faisabilité de ce type d'action.
Première vidéo ( avec le Mistral en bruit de fond )



Vous pouvez contacter Jean sur son portable 0615 060 131. Il réside actuellement à Vauvert ( Gard ) et va migrer vers un village plus proche de Montpellier.
Merci pour sa collaboration actuelle et future.
Prochaine vidéo ( Dressage et papotage en live )


Vous voulez connaitre les derniers échanges avec mes deux compère du jour, alors :

mardi 10 février 2009

La ferme Trescalan de Saint André de Sangonis

Réactions : 
Rencontre avec Didier Vidal, qui nous résume son utilisation du BRF (Bois Raméal Fragmenté ) dans le maraîchage et l'arboriculture et qui selon lui représente la cerise sur le gâteau de son cheminement dans les méthodes naturelles d'agriculture raisonnée, agro-écologie, la Biodynamique . Tout ce qui représente son respect de la nature et sa recherche d'harmonie dans sa vie avec l'aspect agro-culturel de son espace de vie.

Toutes les informations complémentaires sur son Blog : La Ferme Trescalan

La pensée philosophique de Didier dans l'Arboriculture

lundi 9 février 2009

BRF entretien de la Garrigue, culture céréalière et Truffes

Réactions : 
Trois points abordés et échange d'idée sur l'utilité du BRF (Bois Rameaux Fragmentés ):

Culture de la Truffe :
Le BRF est-il compatible avec la recherche d'un sol à truffes.

BRF & Culture de la Truffe - wideo

Toutes les pistes de notre projet associatif sur notre Blog :

http://lesauthentiques.midiblogs.com/



Cultures Céréalières :


Utilisation du BRF dans le Maraîchage et l'entretien et la mise en valeur de la Garrigue :
Avec en prime la fabrication du charbon de bois ( Basse Température ) et la biodiversité de la vie dans le BRF.



Merci encore Marc pour cet échange et ces réflexions.

TERRAIN & AGRICULTURE RAISONNEE

Réactions : 
FERME PÉDAGOGIQUE EXPÉRIMENTALE:

BASÉE sur l'AGRICULTURE RAISONNÉE et le respect de la BIODIVERSITE

Le constat en Languedoc Roussillon première région en nombre d'exploitation.

- Le Concept s'inspire des expériences types Les Jardins Familiaux Jardiniers de France et AMAP et le Kibboutz Galon(En Israël, exploitation communautaire, le plus souvent agricole ) ainsi que le Jardin Botanique de DAREL
Eco Musée Alsace infos complémentaires ici
Terrain Si nous partons du modèle existant des jardins familiaux qui prévoient une surface de 150 m2/adhérent 30 adhérents en première approche, soit un jardin de 4500 m2
Que nous portons à une surface de 5 has (pour la rendre viable à terme) + 5 has pour la production et revente et 5 has autres pour la culture arboricole et viticole (raisin de table en priorité).

Qualité du terrain Garrigue avec une certaine épaisseur de sol et donc une capacité de rétention en eau satisfaisante.
Exploitation rationnelle de la Garrigue Alain va nous mettre en contact avec l'association Arbres Formation (Euromédecine - CRPF)

Explications:
La garrigue est un milieu ouvert. elle a été crée par la main de l'homme par surpaturage défrichement pour les besoins en bois et pour la mise en culture . par ces activités humaines la foret primaire a disparu. la faune et la flore qui en font partie doivent résister a des conditions naturelles rudes. elles doivent résister a la sècheresse au mistral et au pâturage .... Ces espèces se sont adaptés par différents procédés ( le chêne kermes est piquant pour résister a l'assaut des troupeaux qui pâturent) . ces rudes conditions ont fait que les êtres vivants de le garrigue sont très spécifiques a ce milieu.

Notre réflexion doit s'appuyer sur les expériences et connaissances d'acteurs reconnus:
Écologistes de l'Euzière colloque 2006 Agropolis Muséum


* Voir aussi du côté des système de culture sur couverture végétale CIRAD et dossier SCV au Maroc et couvert végétal en interculture.

Eaux du lez ( difficulté à surmonter) ou autre pour l'arrosage des 5 ha à 10ha
5 000,00 € /1000 m2 x 5 = 25 000 € (calcul à vérifier et a affiner avec la ligne suivante)

Irrigation au Goutte à goutte par gravité ou basse pression et pour certaines cultures aspersion raisonnés .
coût : 12000 Dianar Marocain par hectare 1 066,70 € x 10 = 10667 € (voir avec le Cemagref )
Chiffrage en cours avec Distrigolf

Visitez les liens suivants pour explications:
Canada
Chambre Agriculture du Var
Fournisseur Belgique
Irrigazette (Cemagref)
Fournisseur Français
Fournisseur Lunel
Farmex WaterFrance
Naan-Dan France
Projet et réalisation au Sénégal
ICRISAT
Récupération des eaux de ruissellement DFCI en acier (occasion) 10 000 € 4 soit 40 000 Euros
Graines et plants voir Yves le jardinier qui travaille depuis de nombreuses années sur des semences authentiques récupérées dans la campagne Roumaine ( choux, betteraves, tomates, radis, courges)
Faire des recherches et des déplacements dans les Pays de l'Est ( pas encore trop contaminés par des groupes comme Montsanto etc.) ou en France pour certaines semences authentiques : pommes de terre, oignons, persil, courgettes ou fruitier noyer, poirier , pommier, fraisiers, cerisiers, etc.
Voir aussi Fruits oubliés à Saint jean du Gard

Cheval de trait 2 500,00 € x 1 = 2500 €
infos complémentaires
M Jean Clopes 0615060131 Eleveur de Camargue
jean.clopes@wanadoo.fr

Le cheval de Camargue
Le cheval de trait
Utilisation du cheval aujourd'hui


Charrue Brabant 200 € à 1 200 €
Prix sur le net
sur Ebay autre site
Remorque 300 €
Fraises 500 €
Rotovator (Rotavator) 600€

Fabrication BRF et déboisage :
LE SUPER-PAIN 280 «Le broyeur du particulier» 2 785 €uros
Tronçonneuse thermique STIHL MS 192 T 1 717 €uros
Tronçonneuse thermique STIHL MS 192 T 431 €uros



Autres Outillages divers Pelles, pioches , brouettes, masse etc. (a chiffrer et voir avec Musées de l'outillage)

Fumier
Un produit unique : le lombricompost de fumier de cheval est un engrais naturel remarquable de qualité, exclusivement à base de fumier de cheval, utilisable en agriculture biologique... Prévision production fumier 100 tonnes
Production annuelle d1 KG de lombricompost= 10 KG de fumier de cheval.
Utilisation
Première piste :Source de revenu à terme
Huit volumes de déchets sont réduits à 1 volume de compost, bon pour le service du jardin.

lombrics 22 euros le sac de 250g de pour le début
22,00 € x 10 = 110 €
deuxième piste :En décembre 1998 l’association HIPAU CULTI COMPOST a été constituée pour démarrer une expérimentation de compost de fumier de cheval sur une plate-forme installée sur le site du domaine de SERS. [suite]
Prix de revente 2,5Kg 6,00 € x 5 = 30 €


La bâche de protection du compost GORETM cover catalogue général
Autarcies
Méthanisation du surplus possible
Voir avec les expériences Allemande, NL, Belge et luxembourg cuve de 20 m3 + cuve épuration(feuilles et chaux) gazogène cuve de stockage du gaz avec cloche en suspension dans l'eau.
5 000,00 € x 1 = 5000 €
Projet dans le Calvados Chambre Agriculture
Méthanisation en milieu agricole autre expérience

BioGaz

Serre pour les plants : 3500 €


Clôture anti-sanglier pour 2 jardins de 5 has et un verger de 1000 m de périmètre soit sur surface cultivable de 3 fois 6 ha (3 carrés de 250 mètres de côté)
La sanglière 4 687 € x 3 = 14 061 €
Panneaux solaires 199 € x 3 = 597 €
SPS Support panneau solaire 37,80 € x 3 = 113,40 €

La sanglière Notre expert agriculture en garrigue Alain nous préconise de contacter Monsieur STROHL www.cyberpassage.org
tel : 0467046006
Et Monsieur Gasnier 0467909580 car le chiffrage lui semble disproportioné et semble dubitatif sur la puissance des pannaux solaires fournis.


Surveillance et encadrement voir avec le CFA de l'Hérault

samedi 7 février 2009

Utilisation et préconisations du BRF ( Bois Raméal Fragmenté )

Réactions : 
Nous voyons dans ce reportage, comment l'expérience de notre consultant Pépiniériste Marc CABIRENT peut apporter des réponses à certaines difficultés que rencontre la culture maraîchère ( eau, labour, utilisation d'insecticides, désherbage etc...).


Nous le remercions encore vivement pour ce partage d'expérience (utilisation du BRF depuis 2002).

La piste BRF et la Terra Preta

Réactions : 
La piste BRF (Les Bois Raméaux Fragmentés) et la Terra Preta

Les BRF permettent de cultiver sans labour, sans engrais et sans eau (ou très peu) des végétaux alimentaires ou non.
Notre consultant Marc CARIBEN Producteur de Plants de Fleurs et de Légumes Route du Boulodrome direction de Brissac Saint Beauzille de Putois Téléphone 0467 733 516 courriel caribent.marc@wanadoo.fr .

Il utilise aussi le charbon de bois basse température qui produit la Terra Preta ou la terre noire (terra preta en portugais) est un sol anthropogénique (c'est-à-dire d'origine humaine) d'une fertilité exceptionnelle due à des concentrations particulièrement élevées en charbon de bois,( basse température ) et matière organique et nutriments tels que azote, phosphore, potassium, et calcium.

BRF et Terra Preta - wideo
Utilisation des BRF bois Rameaux Fragmentés et création de la Terra Preta (terre noire) en partant du chanbon de bois à basse température




Remerciements à Marc CARIBENT pour cette information prometteuses dans notre projet.

vendredi 6 février 2009

LE PROJET :

Réactions : 

Les Authentiques

Ferme expérimentale associative et Coopérative basée sur l'authentique, l'agriculture raisonnée dans la Biodiversité.

Présentation du Projet : « Les Authentiques de l'Hérault »
Resocialisation … Réinsertion

I - Notre Action, sa nécessité :
En face d'une réalité humaine et socio-économique du nombre d'allocataires du RMI en Languedoc-Roussillon, de son coût financier et social, notre action projetée s'impose à l'évidence dans le cadre du développement durable.
Le principe de précaution (paramètre essentiel du développement durable) nous fait un devoir d'associer un réchauffement climatique inéluctable à la montée des risques d'un Grand Feu, annoncé comme imminent par les experts. Grand Feu qui menacerait directement et nos Garrigues et nos Cités.
Par ailleurs, le principe de subsidisarité (qui détermine les aides Européennes ) nous a conduits à miser sur toutes les opportunités locales avant de recourir aux aides potentielles.
Face a ces principes Internationaux et a une réalité sociale Régionale et massive, nous proposons une optimisation de la charge importante que constitue l'ensemble des allocataires du RMI dans notre Région. Le tableau ci-dessous résume cette réalité objective.
II - Effet escompté sur la charge de solidarité :
Si nous partons du constat suivant, notre projet a pour ambition de limiter l'augmentation de cette dépense publique par un report d'affectation
Bénéficiaires RMI en LR 75 720 en 2007
Bénéficiaires RMI Hérault 29 298 en 2008
Répartition des 2003 : Dépenses Précarité Languedoc-Roussillon
Précarité : 22 % (API, AAH, RMI), familles inclues
317 310 000 Euros

Effets escompté sur les destins personnels :
La précarité sociale et économique peut à l'origine d'aliénation supplémentaires (dépendances aux toxiques tabac, alcool, drogues etc. et conduites à risques).
Cet état de mal-être peut aller jusqu'à l'acte suicidaire ou à des pulsions agressives voir délinquantes ( agression physique ou acte de malveillance, dégradation des biens personnels ou publiques).
Intervention de Mme Josianne COLLERAIS (Vice-Présidente du Conseil Régional et Présidente des Commission Culture et Patrimoine et Jeunesse et Prévention Santé, lors du Colloque Prévention Suicide du 5 février 2009 à Nîmes.



III - L'intérêt social - L'intérêt économique
Toute réinsertion sociale et réintégration dans la vie active est économiquement profitable;
Ce profit se retrouvant tant au niveau de la personne que d'une société et de sa gestion.
Dans le cadre général des principes plus haut énoncés et de l'application de la Charte de l'Environnement adossée à notre Constitution, nous citerons à titre d'exemple parmi d'autres, le Diagnostic établi pour l'Intercommunalité du Pic Saint Loup sous forme d'un État Initial de l'Environnement
Il ressort clairement de ce document, qu'une fois définies les grandes orientations intégrant les grandes réalités territoriales, il faudra bien miser sur des acteurs locaux bien ancrés pour décliner des projets pertinents.
Les grandes structures régionales devraient être là non pour assumer ces initiatives pertinentes, mais pour les accompagner, à la demande, tout particulièrement au niveau de la formation.
- La prévention
La prévention prendrait la forme d'un agro-pastoralisme réactivé.
Elle inclurait également des missions d'alerte et veille immédiates (Face aux incendies et à toute agression).
- L'Eco-Tourisme
La valorisation paysagère et patrimoniale contribuerait à une optimisation de l'Eco-Tourisme.
Notre projet a donc pour finalité objective de contribuer à la mise en valeur d'un espace de Garrigues, qui sera occupé en permanence par des personnes allocataires du RMI, dument encadrées et bénéficiant d'une formation approprié au milieu.
D'autres retombées de notre action sont raisonnablement a escompter dans le cadre de l'Eco Tourisme par le biais d'une valorisation paysagère et patrimoniale.

IV - Esprit de notre démarche

« Tout part de l'individu » Jaurès..
Nous avons donc écouté et entendu les demandes formulées par des groupes de bénéficiaires du RMI et autres groupes qui sont en Art Thérapie .
Notre réflexion et notre démarche partent de cette réalité humaine:
Dans le cadre d'une Ferme expérimentale associative basée sur une agriculture raisonnée et la Biodiversité.
Le projet des Authentiques part de là et tient compte des réalités plus haut énoncées.
Le propos de ce projet est de faire redécouvrir et donc de revaloriser un certain type de vie productive, en terme de services et de biens.
Par une productivité personnelle c'est la réinsertion sociale qui est visée.
L'authenticité est liée au sens que donnera notre bénéficiaire à sa production et par là a sa contribution sociale.

V - Montage Financier projeté :
Première attente : la mise à disposition d'un grand espace de inexploité garrigue. ( La Région, le Département et les Communes ).
Financement (Equipement) :
Autres intervenants :
- La Fondation de France
- Le Ministère de la Jeunesse et des Sports
- La Caisse d'Epargne et le Crédit Agricole
- Certaines grandes enseignes dans la distribution des biens et des services.
- DRASS, URSSAF.
- L 'Europe .
VI - Montant global du projet :
Voir la page Budget Global et
Détail du Budget Aménagement terrain
Espace LudoEducatif
Habitat et espaces couverts
Les communications extérieures
Culture et Art Thérapie
Les moyens de déplacements

VII - Porteurs du Projet :
Un groupe à caractère coopératif d'Allocataires du RMI “Les Authentiques de l'Hérault” structurés encadré par les Associations suivantes membres du collectif:
Association Parents-Brisés, Le Liem
et des intervenants et associations de tous horizons travaillant dans la transversalité.

INTRODUCTION AU PROJET LES AUTHENTIQUES

Réactions : 
En premier, quelques chiffres pour situer le projet "Les Authentiques"dans sa conjoncture
2005 : 80 600 personnes touchant le RMI, le Languedoc-Roussillon occupe le 1er rang des régions françaises.
Près de 8% de la population régionale de moins de 65 ans vit avec le RMI (contre 4,3% au plan national).
Par ailleurs, l'ancienneté dans le dispositif RMI géré par les CAF est plus élevée qu'au niveau national.
Près de 11% de la population régionale est couverte par la CMU-C (8% au plan national).
Les allocataires du RMI en bénéficient de droit.
La population couverte est jeune : 43% a moins de 20 ans.(Données de la DRASS)

2007 29 591 Allocataires du RMI dans l'Hérault.

2008 Constat
* l'urbanisation a mis en contact la ville et la garrigue. Désormais, si la forêt brûle, les maisons peuvent brûler aussi. Des vies même sont menacées ;
* l'élargissement des chemins, la pénétration des véhicules (de loisir ou de travail) multiplient les risques d'incendie ;
* toute exploitation de la garrigue ayant disparu, le couvert végétal se développe. Mais par endroits il se fait si dense, qu'il en devient impénétrable. Nombre d'espèces végétales et animales, qui étaient adaptées à un milieu de clairière, sont menacées. Parallèlement, dans ces garrigues devenues maquis, les incendies se propagent plus vite ;
* enfin, par effet de retour, c'est le reboisement lui-même qui fragilise la forêt : pour des raisons de moindre coût, pour plus de rapidité de résultats, on a replanté en résineux3. Dans les terrains très appauvris, c'est, de plus, la seule façon de reconstituer une ambiance forestière, quitte à implanter des feuillus par la suite. Or, les pinèdes sont beaucoup plus vulnérables au feu que les taillis de chênes-verts.


Prévention des incendies de forêt (Dossier de presse 2008) Ministère Agriculture (Texte)

LES ORIENTATIONS DE LA POLITIQUE DE PRÉVENTION

1 - Prévoir le risque et traiter les causes

2 - Surveiller les forêts pour détecter les départs de feux et intervenir rapidement

3 - Équiper, aménager et entretenir l'espace rural dont l'espace forestier

4 - Informer le public et former les professionnels


Réflexions :
Le coût d'un incendie de forêt n'est jamais véritablement chiffré.

La destruction de bâtiments, de lignes électriques ou téléphoniques, d'infrastructures routières ou ferroviaires, de panneaux, de clôtures, de récoltes, n'est jamais détaillée.

Les coûts indirects, mobilisation des secours, immobilisation des populations, des secteurs d'activité, ne sont jamais évalués.

Les pertes en bois d'œuvre, de construction ou de chauffage sont difficiles à établir.

Comment encore évaluer, fiduciairement, la perte d'une espèce végétale ou animale rare ou menacée de disparition ?


* Bilan stratégique du rapport annuel de performances 2007
Henri MASSE Directeur de la défense et de la sécurité civiles

récapitulation des objectifs et indicateurs de performance

OBJECTIF 1 : Assurer un appui aérien à la lutte contre les feux de forêts

- Indicateur 1.1 : Disponibilité opérationnelle de la flotte de la base d’avions de la sécurité civile par flottille durant la "saison feux"

OBJECTIF 2 : Optimiser le coût d’exploitation de la flotte de la base d’avions de la sécurité civile (BASC)

- Indicateur 2.1 : Coût total de l’heure de vol de la flotte de la BASC par flottille

OBJECTIF 3 : Optimiser la capacité des moyens terrestres nationaux de lutte contre les feux de forêts

- Indicateur 3.1 : Disponibilité des véhicules spécifiques de la lutte

contre les feux de forêts des unités d’instruction et d’intervention de la sécurité civile

En 2004 , il y avait 7 avions et 2 hélicoptères à la charge du département de l'Hérault en prévention des risques d'incendies. Plus une attente des secours de l’Etat par le biais de la flotte aérienne, qui était jugée insuffisante par Michel Gaudy, président du Casdis 34 et vice-président du conseil généra.

D'après le mémoire 2006 d'Émilie LAFARGE :3ème année Ingénieur Forestier (MTDA)

Adage français un incendie de forêt se maitrise très rapidement si l'intervention est inférieure à 10 minutes : moins de consommation de moyens, de vies et de forêt. Programme "Fire Paradox".

Statistiques d'après la base de Données Prométhée

430 incendies entre 2006 et 2008 pour l'Hérault (Exemple Montferrier sur lez, aux portes de MONTPELLIER 18 ha entre 2006 et 2008, 3 ha Saint clément de riviere - 19 ha a Grabels.

15 Départ de feu sur la même période à Prades le Lez - 7 à Restinclières - 29 Saint Clément de rivière - 13 Saint Mathieu de Tréviers etc... d'après ce même rapport 54% de ces feus sont de causes inconnues.


Coût du suivi et des causes probables d'incendies de forêt:

- Le réseau MétéoOrage : une station côute 30 000 €uros plus 3000 €uros annuel d'entretien et maintenance, sans compter son raccordement électrique et téléphonique.18 stations gérées par Météo France.

- Le guet terrestre : Durée de 2 à 7 mois selon les conditions climatiques 24 heures sur 24. Coût d'installation d'une tour de guet entre 100 et 150 000 €uros d'installation plus un entretien annuel de 1000 à 2500 €uros. Coût de la surveillance mobile


Ministère de l'Agriculture en 2005 : 4334 journées de surveillance pour 1 855 442 €uros soit 248 €uros la journée.Plus 75 à 100€uros la journée de patrouille prise en charge par SDIS.


Coût du guet aérien :

Budget annuel du BASC 60 millions d'Euros


Une des conclusion de cette étude est que la formation de guetteur est primordiale et peut-être rendue attractive, l'éfficacité des guetteurs est dans l'état actuelle des connaissance incontestable.L'utilisation de camera est envisageable Type Fire Watch, mais l'intervention humaine (avec le formation de nouveaux CCFF) dans la maintenance aussi bien de ces matériaux, que de la forêt est primordiale.

Voir le projet de réinsertion sociale en Haute Corse.

Déclaration à la préfecture de la Haute-Corse.

ASSOCIATION L’ALBITRU. Nouvel objet : préservation des ressources environnementales et développement économique de la commune de Pietracorbara par l’insertion ou la réinsertion économique et sociale de personnes, qui ne pourrait être assurée dans les conditions normales du marché local ; les champs d’action de l’association sont : la prévention et la lutte incendie, la protection de la nature et de l’environnement, l’amélioration du cardre de vie, le développement local durable, la remise en valeur, l’entretien et l’exploitation du patrimoine rural, qu’il soit agricole, bâti ou environnemental (restauration des châtaigneraies et oliveraies, création de vergers, entretien et réparation des murs de terrassement et du réseau d’irrigation, fontaines et canalisations, nettoyage et aménagement des berges de la rivière, etc., et toutes initiatives permettant le développement des activités de la vallée de Pietracorbara. Siège social : chez Mme Papin (Patricia), 20233 Pietracorbara. Date de la déclaration : 7 janvier 2004.

Les Authentiques

Ferme expérimentale associative basée sur l'authentique, l'agriculture raisonnée et la Biodiversité.

Affirmation de Jaures: « tout part de l'individu »...nous avons écouter et entendues les demandes de nos amis des groupes de bénéficiaires du RMI et autres groupes qui sont en Art Thérapie et nous avons élaboré une réflexion et consultation fédérée autour du projet : Les Authentiques

Le propos de ce projet est de faire redécouvrir et donc de revaloriser certains produits ainsi qu‘un réel type de vie.

Et ce à tout propos.

Échanges, coopération, partage, revalorisation, prise de conscience, aide voire assistance.

A l’instar de mouvements de plus en plus présents, une réadaptation au milieu et à la terre, à une certaine coopération sont impératives.

En prenant en compte les besoins et les préoccupations actuels au niveau de la gestion de nos territoires :

1 - Le secteur de la viticulture est largement sinistré.

2 - L'état de nos garrigues est des plus alarmant, risque majeur de vastes incendies avec un cout en prévention et en vie humaine qui pourrait être désastreux.

3 - Un éco-tourisme qui pourrait être développé et promu par une mise en harmonie de notre environnement avec les besoins sécurisés de cette activité.

- Une ébauche de solution, à ces problèmes majeurs, pourrait être abordée et expérimentée dans notre ferme laboratoire, qui se propose d'explorer à travers une expérience économique solidaire et sociale les différents problèmes notamment celui de la transversalité entre le scientifique et le social économique.


Le pourquoi ce projet par Jacqueline en collaboration avec Robert


L'instigatrice : Jacqueline l'instigatrice de départ.

Formée et expérimentée en Comptabilité, Travail Social et diverses formes de Thérapie.Intervenante Sociale depuis 8 ans,elle accompagne les bénéficiaires du RMI sur leur parcours d'insertion ou de réinsertion sociale et professionnelle, en conventionnement avec le Conseil Général de l'Hérault.

Définition de l'Authentique :

Qui a une vraie valeur, qui est original .(Qui existait à l'origine, qui date de l'origine , les grands originaux de la nature...)
Comme s'il n'était pas moins difficile, ni moins dangereux d'échapper aux idées convenues, aux sentiments acquis, aux mœurs banales d'être, en un mot, authentique que de vaincre un instant la distance ou la pesanteur.
PAULHAN, Les Fleurs de Tarbes, 1941, p. 197.


video

Définition agriculture raisonnée : L'agriculture raisonnée est un mode de culture et d'élevage dont l'objectif premier est de réduire la quantité de substances chimiques utilisées, et de minimiser leur impact sur l'environnement.

À l'origine sans garanties officielles ni contrôle, elle s'est dotée en France depuis mai 2002 d'un cadre officiel, cependant, pour l'heure, moins rigoureux que celui de l'agriculture biologique.

Validation sociale du projet :

Validation des apports du bénévolat :

Elle porte sur ,au moins, deux points:
1 - Le temps de travail accordé
2 - Les frais consentis ( déplacement, communications etc) ;

Par ailleurs, cette validation doit être établie sur toute la durée annuelle du projet y compris son évaluation, inclure les apports prévisibles de tous les bénévoles.
Échelle de validation en cours d'élaboration, sur des attitudes comportementales ( nombre de cigarettes consommées et consumées, rapport à l'alcool et autres addictions etc..) en début d'insertion dans le projet. Cette évaluation sera continue et suivie par les responsables de l'encadrement du projet.
S'agissant d'un projet à caractère nettement social, cette évaluation devra prendre en compte l'économie réalisée au niveau de la collectivité ( en soins, en hébergements, en assistance) et surtout du fait de la transformation d'un assisté en productif ou en autonome.
Pour l'évaluation, elle prendra aussi en compte des objectifs de type affectif, nous nous donnons pour buts de déterminer les effet qui suivent au niveau du comportement de la personne, conduites relationnelles objectivement plus autonomes et plus constructives,(indicateurs...)
- conduites en situation-problème plus réactive et plus responsable ( définition des critères)

Un bilan initial et personnalisé sera dressé et sera comparé à des bilans en suivi et en fin de prise en compte.
Notre projet nécessite que nous nous rapprochions de l'ESS ( Economie Sociale et Solidaire).

Inscription de ce projet
La Charte de l'environnement et dans l' Agenda 21 ainsi que le SCOT

Qui est entrée en vigueur le mardi 2 mars 2005, suite à la publication de la loi constitutionnelle du 1er mars 2005.
Art. 1er. - Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé.
Art. 2. - Toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l’amélioration de l’environnement.
Art .5. - Lorsque la réalisation d'un dommage, bien qu'incertain en l'état des connaissances scientifiques, pourrait affecter de manière grave et irréversible l'environnement, les autorités publiques veillent, par application du principe de précaution, à l'adoption de mesures provisoires et proportionnées afin d'éviter la réalisation du dommage ainsi qu'à la mise en œuvre de procédures d'évaluation des risques encourus. (Totalité de la Charte )

La piste BRF (Les Bois Raméaux Fragmentés) et la Terra Preta

Réactions : 
La piste BRF (Les Bois Raméaux Fragmentés) et la Terra Preta

Les BRF Permettent de cultiver sans labour, sans engrais et sans eau (ou très peu) des végétaux alimentaires ou non.
Notre consultant Marc CARIBEN Producteur de Plants de Fleurs et de Légumes Route du Boulodrome direction de Brissac Saint Beauzille de Putois Téléphone 0467 733 516 courrile .
Il utilise aussi le charbon de bois basse température qui produit la Terra Preta ou la terre noire (terra preta en portugais) est un sol anthropogénique (c'est-à-dire d'origine humaine) d'une fertilité exceptionnelle due à des concentrations particulièrement élevées en charbon de bois,( basse température ) et matière organique et nutriments tels que azote, phosphore, potassium, et calcium.

Remerciements à Marc CARIBEN pour cette information prometteuses dans notre projet.